Immobilier de Luxe Côte d'Azur | Trade Immo International – Beaulieu sur Mer

Comment sont imposés les revenus issus de vos loyers ?

Une location vide, deux possibilités :

15 000 € de revenus fonciers ? A vous le régime forfaitaire !

Le régime forfaitaire ne s’applique qu’aux revenus fonciers ne dépassant pas 15.000 € par an. Dans ce cas précis, les frais et charges engagés sont estimés et représentés par un abattement forfaitaire de 30 % appliqué sur les loyers. Seuls 70% de la somme de vos revenus locatifs seront alors ajoutés à vos revenus. Pour les déclarer, il suffit de reporter le montant brut des revenus fonciers (loyers hors charges) sur votre déclaration de revenus 2042 (ligne 4BE). C’est le fisc qui se chargera de faire la déduction des 30%.

Au-dessus de 15 000 euros ? A vos calculettes !

Le régime réel s’applique systématiquement si vos revenus fonciers dépassent 15 000 euros. Il peut être intéressant si vous avez effectué des dépenses importantes de travaux ou si vous remboursez encore vos intérêts d’emprunt. Dans ce cas de figure, il vous faudra déduire l’ensemble des frais et charges engagés pour le bien mis en location (travaux, charges de copropriété, intérêt d’emprunt, primes d’assurances etc.). Si cette somme est supérieure aux loyers perçus, vous pourrez alors l’imputer à votre revenu global et diminuer votre impôt sur le revenu. L’imputation est toutefois limitée à 10.700 €. Si elle dépasse ce plafond, le surplus est reportable, dans les mêmes limites annuelles, pendant 10 ans. La déclaration doit être faite via l’imprimé n°2044.

La location meublée : deux régimes possibles

32 900 € maximum ? A vous le BIC…

Si le montant des loyers, charges comprises, ne dépasse pas 32.900 €, vous êtes soumis à un régime d’imposition forfaitaire, dit micro-bénéfices industriels et commerciaux (micro-Bic). Il vous suffit d’indiquer ce montant dans la rubrique BIC sur votre déclaration de revenus générale (imprimé n°2042 C). Le fisc appliquera un abattement forfaitaire de 50 % sur cette somme et vous ne serez donc imposé que sur 50 % de vos recettes.

Un revenu foncier supérieur à 32 900 € ? Le régime réel s’impose !

Au-delà de 32 9000 €, vous êtes soumis à un régime réel d’imposition. En clair, vous allez déclarer vos loyers et déduire vos charges réelles (travaux, charges de copropriété, frais de gestion et assurances etc.). L’ensemble de ces données doit parvenir aux impôts via la déclaration n° 2033.

Retour au blog

Que cherchez-vous?